Costa Blanca

Trier par:  

Votre agence francophone en Espagne, spécialisée sur le marché des biens neufs.

Costa Blanca

Un littoral multiple.

De Dénia à Torrevieja, la Costa Blanca déploie une palette de propositions très différentes tout au long de ses 200 kilomètres de côtes. De très longues plages de sable fin alterneront avec de petites criques, qui fort heureusement pour certaines ne sont accessibles qu’à pied, ou encore avec des falaises imposantes. Le tout bordé par toutes les nuances de bleu. On y trouvera aussi de nombreuses plages urbaines, dotées de tout pour le farniente et les verres en bord de mer mais certaines comme les plages d’Elche seront dotées d’un environnement plus sauvage, fait de dunes et de pinèdes. En bref, un paradis pour tous les sports nautiques, la plongée sous-marine notamment afin de profiter de la richesse naturelle de certains fonds marins, comme dans l’île de Tabarca. Un patrimoine historique et culturel très varié La Costa Blanca offre des vestiges ibères, sites romains ou grecs, architecture médiévale, quartiers juifs et/ou arabes, circuits modernistes mais aussi inscriptions dans l’architecture moderne, les villes et les villages de la Costa Blanca sont chargés d’histoire et regorgent de trésors à découvrir : châteaux, églises, cathédrales, monastères, demeures nobles, citadelles fortifiées… le patrimoine est impressionnant, comme en témoigne le nombre de sites et d’édifices inscrits au registre du patrimoine mondial de l’Unesco. Présence sur les côtes oblige, votre circuit vous amènera aussi à croiser les multiples villages de pêcheurs qui émaillent la côte, du nord au sud, et donnera l’occasion de connaître leur histoire, souvent marquée par les combats contre les pirates, leurs façons de travailler et la gastronomie que cela a engendré.

Le goût des fêtes

 Comme dans l’ensemble de l’Espagne, les fêtes patronales revêtent une importance primordiale. N’hésitez pas à consulter le calendrier des réjouissances prévues lorsque vous aurez choisi votre date de départ et votre destination. Il y aura probablement une fête d’une manière ou d’une autre. Mais la Costa Blanca déploie aussi des fêtes spécifiques, comme les habaneras qui, à Torrevieja, rappellent la nostalgie des départs des pêcheurs vers les terres créoles. Si vous avez la chance d’être dans la région aux alentours du 15 août, ne manquez pas d’aller écouter, à Elche, le magnifique Misteri d’Eix, chanté en valencien dans la basilique de Santa María et inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité. Quant à la grande fête des moros y cristianos, célébrée dans tout le sud de l’Espagne, elle est un vrai spectacle pour les yeux, particulièrement à Villajoyosa.

…Et de la fiesta.

Faire la fête tout au long de la nuit, sans devoir se couvrir, voilà bien un plaisir que l’on pourra savourer sur la Costa Blanca. Ici, c’est le lieu des boîtes, en ville ou dans les stations balnéaires, et le rythme peut être frénétique. On aura à cœur d’y pratiquer les afters à l’espagnole, en dégustant le chocolate con churros, au bord de la plage ou d’une piscine. Beaucoup de stations ont même aménagé des espaces avec DJ attitrés le long des plages. Ibiza a fait école. Dans ce domaine, le must est bien sûr Benidorm, mais on ne négligera pas non plus Alicante.

Une gastronomie de mer et de montagne. 

La mer d’un côté, la montagne de l’autre, il fallait que ces entités se rencontrent dans la cuisine. De nombreuses variations sur le riz accommodent ensemble poissons et fruits de mer avec de la viande ou de la volaille. Vous êtes ici dans le berceau de la paella, c’est donc l’occasion d’en manger une véritable qui, elle aussi, pourra mélanger terre et mer. Seront également au menu les fideua, déclinaison de la paella avec des vermicelles à la place des pâtes, et les ragoûts mariniers, s’apparentant à la bouillabaisse. Les restaurants sont, de plus, sensibles à la saisonnalité des produits – prêtez-y attention également – et ils veillent à promouvoir la gastronomie locale – renseignez-vous au préalable, car de nombreuses villes et villages organisent des jours dédiés à un produit local. Enfin n’oubliez pas que c’est aussi par ici que l’on fabrique l’autre produit espagnol emblématique, le turrón. Il se consomme plutôt à Noël, mais vous n’aurez pas de difficulté à en trouver même hors saison.